Epée : L'arme des duels par excellence, à une ou deux mains. Sous l'Ancien Régime, seuls les nobles avaient le droit de "porter l'arme au côté".

Rapière : Epée à lame fine et longue muni d'une garde en forme de demi-sphère.

Dague : Petite épée à lame courte, large et pointue.

Fleuret : Arme d'étude conventionnelle créé à la fin du XVIIe, afin de diminuer les risques d'un apprentissage avec une arme pointue (la lame est "mouchetée").

Sabre : On le distingue par sa coquille qui recouvre complètement la main. Les coups sont donnés avec le tranchant, parfois avec la pointe.

Plastron : Autrefois, c'était la pièce de l' armure qui couvrait la poitrine. Elle est devenue par la suite, la pièce de cuir ou de toile rembourrée qu'utilisent les Maîtres d'Armes pour se protéger pendant la leçon.

Masque : Ne jamais dire casque. On en trouve de toutes les formes, dès la fin du XVIIIe siècle.

Nombreux modèles  disponibles en magasin pour le fleuret , l'épée ou le sabre, pour l'entrainement sportif , pour la guerre, pour l'entrainement au duel au pistolet , pour l'entrainement "au duel à la mansur" dans les universités Allemandes, avec ou sans bavette, pour adultes ou pour enfants...

On peut examiner au magasin le PREMIER MASQUE CONNU, créé vers 1760 par le M° LABOESSIERE et un autre d'origine inconnue, sans doute encore plus ancien : Il se tenait le visage avec la main gauche ....et le fleuret dans la main droite.


<img class="saturate marginright" src="../icons/social/fblike.png" alt="Google" /> Facebook SharePinterestTwitterGoogle<img class="saturate marginright" src="../icons/social/googleplus.png" alt="G+1" />LinkedIn